Real Estate

« Catalyseur COVID » pour continuer à stimuler le marché du logement : Soper | RENX

Phil Soper, président et chef de la direction de Royal LePage et Bridgemarq Real Estate Services. (Image avec l'aimable autorisation de Royal LePage)

La variante Omicron de COVID-19 agira probablement comme un stimulant pour le marché immobilier résidentiel du Canada en 2022 en retardant les plans des banques centrales d'augmenter les taux d'intérêt, selon Royal LePage président et chef de la direction Phil Soper.

«Je crois que cela amènera les décideurs, les banques centrales (et la) Banque du Canada à faire une pause dans leur bataille contre l'inflation. En d'autres termes, cela retardera les hausses agressives des taux d'intérêt pour lutter contre l'inflation », dit-il.

Soper prévoit qu'une hausse des taux d'intérêt prévue au deuxième trimestre sera repoussée au second semestre 2022. «Je ne vois pas l'émergence d'une nouvelle variante, cela fait grimper les cas à des niveaux que nous n'avons pas vus pendant toute la pandémie, faire autre chose que retarder le resserrement de la politique monétaire.

Avec des taux d'intérêt bas fixés…

Lire l'article complet ici : renx.ca